F. 777 ; J.H. 2105

Le jardin de Daubigny
  • Schuffenecker
  • 56 x 101,5 cm

Commentaire

Cette vidéo dénonce la copie, conservée au Kunstmuseum de Bâle. Elle a été peinte par Emile Schuffenecker,  entre 1894 et 1896, d’après “Jardin de Daubigny”  de Vincent aujourd’hui à Hiroshima. Effroyable en tout, dénoncée à de multiples reprises, prouvée fausse par Albert Hentzen en 1934, elle continue à faire les délices des montreurs d’ours. La mystification a laissé nombre de traces, le mécanisme de la supercherie est ici exposé. Le repentir de l’église suffit à montrer qu’il s’agit de la première et dernière, seule et unique “version”.

Références

Die Verschwudene Katze

Video

La copie du jardin de Daubigny, 777

PDF documents

Texte video : La copie du jardin de Daubigny, 777


Alfred Hentzen 1934 777