F. 754 ; J.H. 2014

Portrait du docteur Gachet (copie)
  • Atelier Gachet
  • 68 x 57 cm

Commentaire

Pour faire accepter, par le Louvre, cette misérable copie du “Portrait du docteur Gachet” qui fut un temps le tableau le plus cher du monde, le fils du docteur dut également offrir le superbe “Autoportrait au flammèches” sur lequel, il est vrai, le docteur avait su mettre la main sans bourse délier. Le faux portrait du docteur fut le premier de ses dons (empoisonnés) de tableaux. La critique avait ignoré le talent des artistes Gachet, vaniteux, ils se vengeaient.

Références

L’Affaire Gachet, l’audace des bandits, pages 4 à 44

Video

Gachet sans boutons, 754

Ce petit montage explique la disparition des boutons sur le frac du docteur Gachet dans la copie , abusivement attribuée à Vincent, du “Portrait du docteur Gachet” qui fut un temps la toile la plus chère du monde. Il s’agit du premier des faux van Gogh offert au Louvre par le fils du doicteur. Il est aujourd’hui conservé au musée d’Orsay qui a tout fait pour le présenter comme authentique lors d’une exposition-dossier montrée à Paris, New York et Amsterdam en 1999.

Portrait du docteur Gachet, copie, 754

PDF documents

Texte video : Gachet sans boutons, 754


Texte video : Portrait du docteur Gachet, copie, 754

La collection Gachet